L’évolution de l’ADERM depuis 40 ans!

1976- 2016

Résumer les 40 années de notre association, tenter, à la fois, de rendre justice au travail de nos artisans et de souligner adéquatement le travail consenti, le dévouement et l’investissement de la part de nombreux collègues qui ont bâti et enrichi notre association, demande de retrouver un ensemble de souvenirs.

Les présidents, présidentes et leur équipe de travail, par toutes leurs réalisations au cours de ces quarante ans ont ensemble enrichi notre association qui est devenue ce qu’elle est aujourd’hui. L’omission de certaines personnes ayant œuvré au sein du conseil d’administration, de même que certaines imprécisions demeurent possibles.

 

  1. Elphège Lacasse initie ce projet en 1976 et en assure la présidence de 1976 à 1978. Il forme un conseil d’administration de membres «compétents et intéressés», comme souligné dans un premier procès-verbal : Benoit Bussières, Bernard Barbeau, Laurent Lapointe, Léo Delisle et André Gagné l’aident efficacement dans l’exercice de ses fonctions. Ensemble ils tracent l’ébauche d’une association de retraités. Leur travail cible en priorité les besoins des membres : assurance-vie, assurance-maladie, régime de retraite, banque de congés maladie et loisirs. Notre association porte le nom de l’APRM, l’Association des Principaux Retraités de Montréal. Nous saluons ici l’initiative et l’engagement de nos artisans.

Après deux ans, Monsieur Lacasse quitte notre association pour fonder l’AQDER, l’Association Québécoise des Directeurs d’Écoles Retraités, formée de sections régionales, dont notre association. Nous adoptons alors la devise de l’AQDER : S’unir pour servir.

                                    

  1. Bernard Barbeau, membre du groupe fondateur succède à M. Lacasse à la présidence de 1978 à 1979. Son mandat fut de courte durée puisqu’il a été emporté par la maladie.

 

  1. Roger Dubé, fut notre troisième président soit de 1979 à 1983. Sous son mandat, avec ses collègues, dont entre autres, Mme Fleurette Corbeil, notre association s’organise. La CECM, reconnaissant l’implication de ses anciens employés, offre gratuitement un local pour installer notre secrétariat à l’édifice central, rue Sherbrooke. On doit à cette équipe les premiers statuts et règlements de l’association et le nom de l’APRM devient l’ADERM l’Association des Directions d’École Retraités de Montréal
  2. Dubé quitte l’ADERM à la suite à son élection à la présidence de l’AQDER.

 

  1. Roger Létourneux (1983-1988) succède à M. Dubé. Aussitôt à la retraite, il s’engage au C.A. et après une année d’observation accède à la présidence. Durant son mandat, avec l’ardeur d’un néophyte, sa principale préoccupation est de doter les membres d’une bonne assurance-vie-maladie. Reconnaissant ses compétences en la matière, l’AQDER fera référence fréquemment à M. Létourneux. En 1985, notre collègue et peintre, M. Laurent Lapointe propose un logo pour l’ADERM, proposition acceptée à l’unanimité.

 

  1. Luigi DiNinni occupera la présidence de notre association de 1988 à 1993 avec les membres de son équipe, Gaston Houle, Fernande Simard, Constant Douville et autres. L’objectif de cette équipe est d’élargir la visibilité de l’ADERM et d’établir un plus large contact avec les membres. Cette équipe met sur pied l’organisation d’un secrétariat permanent. M. H. Le Houx devient alors le premier secrétaire administratif dont la responsabilité est d’assurer la gestion administrative du quotidien de l’association.

Un premier journal est édité, L’Entre-Nous, et est encore aujourd’hui la fierté de l’association. Ce nom L’Entre-Nous vient du concours lancé à ce moment-là et remporté par Madame Hélène Chénier. Une chorale composée de membres de l’association, le CŒUR QUI BAT, voit le jour avec la collaboration de M. Clément Charette et de M. Raymond Douville qui en sera le directeur.

 

  1. Ronald Robitaille occupe la présidence après 6 ans comme membre au C.A. Sous son mandat, d’une année seulement, (1993-1994) une politique d’aide financière est octroyée aux diverses activités permettant une meilleure autonomie aux dirigeants de ces activités. Un clin d’œil reconnaissant à M. Gaston Houle qui a initié et organisé plus d’une activité, dont le souper annuel dont il a été responsable pendant plusieurs années.

 

Après 2 ans comme membre du C.A, pour la première fois c’est une femme qui accède à la présidence. Mme Lise Robitaille occupera ce poste pour les onze années suivantes. (1994-2005) Sous sa direction, l’ADERM prend un essor marqué. Lise déborde d’un dynamisme remarquable. Travailleuse acharnée, à l’écoute de ses membres et riche d’une fière équipe, elle invite à l’implication et à l’engagement, ce qui permet à notre association d’évoluer, de grandir, de s’épanouir davantage. L’ADERM est de plus en plus présente sur la scène provinciale, entre autres, à l’AAR (Alliance des Associations de retraités). Citons ici une période tumultueuse (1982-2000) dans le dossier de l’indexation, une bataille épique qui n’a pas donné le résultat attendu. Mme Robitaille représente l’ADERM pour une première fois au comité provincial, le C.C.R. Michel Dubé sera le secrétaire de l’ADERM. Sa maîtrise de la micro-informatique permet la naissance du site web de l’ADERM pendant que M. Gilles Côté s’occupe de la trésorerie. Aux activités existantes, s’ajoutent les visites industrielles : Bombardier à Valcourt, Centrale Nucléaire Gentilly 2 organisées par M. Jean-Claude Goulet et fort appréciées des membres. Fort de sa créativité légendaire et de son talent artistique, M. Jean Villeneuve réalise plusieurs soupers annuels qui atteignent un haut niveau de participation. On participe aux expositions de nos artistes, réunis sous le comité le Plaisir de l’Art, initié par Mme Mireille Noël et dont les artistes produisent et exposent toujours. On répond aux invitations :

  • le tournoi de golf annuel de Messieurs René Desjarlais et André Seguin
  • la participation aux Grands explorateurs de M. Pierre Lamothe
  • la cabane à sucre de M. Gilles Saumure.

On retrouve dans l’Entre-nous, la croisée des mots de M. André Seguin. On reçoit des vœux du comité de l’amitié de Mmes Gisèle Émond et Denise Gascon. Par intérim, c’est Madame Francine Lachapelle qui continue l’édition de L’Entre-Nous et qui occupe la charge de secrétaire administrative.

 

  1. Roland Labine. (2005-2011) La présidence de M. Labine, met l’accent sur le rôle communautaire que peut exercer notre association, l’aide à nos membres vieillissant, malades, ou sans secours immédiat. Le travail d’équipe et le partage de pouvoir sont des modèles qui permettent à l’association d’offrir de nombreux services à nos membres, dont le GUIDE DU MEMBRE de l’ADERM. Ils sont mis en place sous sa gouverne.  Son leadership a su nous mettre en valeur, nous rendre efficace en nous accordant toute la liberté nécessaire pour la réalisation de nos dossiers respectifs. Après une rencontre des anciens présidents avec M. Roger Dubé, on met sur pied le Conventum des 70 ans et plus. Ce fut, depuis, une rencontre annuelle fréquentée et fort appréciée des membres. Mme Francine Lachapelle prolonge son action et continue l’édition de L’Entre-Nous .Elle occupe la charge de secrétaire de l’association. Roland obtient de M. Gilles Petitclerc, D.G. de la CSDM, un grand local, appelé le Rendez-Vous. MM. Grenier et Labine gagnent devant la commission municipale du Québec la reconnaissance de l’ADERM comme organisme de bienfaisance, évitant ainsi de payer des taxes municipales. Ce qui confirme l’ouverture de l’ADERM au monde extérieur. Ce local est un lieu polyvalent pour les gestionnaires du C.A. pour différentes rencontres, des cours, des causeries, des dégustations. Ce local sert également aux artistes qui mettent leur talent en commun. Le comité Culture et Compagnie, sous l’animation de Mmes Hélène Quinty et Louise Godin, nous proposent la visite de musées, de concerts, de voyages chez nous et outre-mer.

 

Mme Jocelyne Poulin devient présidente en 2011, poste qu’elle occupe jusqu’à ce jour. Elle a fait ses classes comme vice-présidente auprès de Roland et possède la belle qualité de bien s’entourer, sachant profiter des compétences et des habiletés de chacun des membres de son équipe. Son support aux responsables des dossiers et des activités se démarque par sa présence et son écoute attentive à leurs échanges. Sa facilité à faire appel aux membres pour enrichir l’association de leurs talents et de leurs compétences se doit d’être soulignée. Ses contacts, sa présence, son leadership auprès des organismes: CSDM, CSPI, AQDER et AMDES enrichissent grandement notre association.

Les divers comités et activités cités plus haut continuent de se développer et d’offrir aux membres l’excellence de leur travail. L’attention portée aux membres vieillissants se concrétise par le covoiturage organisé par Madame Gaétane Lafrance.

Après une formation adéquate et de longues heures de travail, Mmes Jocelyne Villemaire et Francine Ladouceur développent un nouveau site web facilitant ainsi l’accès à nos membres aux divers services et activités de l’association.

 

En terminant, présidents et présidentes de ces 40 années et tous les membres des différents conseils d’administration, recevez l’expression de notre vive reconnaissance. Toute la créativité, les traits de génie, le dévouement, le travail et le temps consacré à l’épanouissement de notre association n’ont pas de prix. Par votre action inlassable, nous avons une association dont nous sommes fiers.

40 ans, c’est avoir deux fois vingt ans; c’est avoir deux fois plus de fougue, deux fois plus d’expérience, deux fois plus de dynamisme. C’est donc un gage d’un avenir qui promet.

Longue vie à l’ADERM!

Adrienne Brasseur 

NDLR: Merci à Mme Lise Robitaille pour son précieux travail de recherche.