Lettre aux politiciens- ADERM

Montréal, le  

Monsieur/Madame (nom du député)

 

Adresse

 

Objet : A quand un gouvernement qui respectera ses ententes avec ses cadres retraités?

Le gouvernement Couillard se fait un devoir de respecter les ententes qu’il négocie avec les médecins spécialistes mais oublie cette obligation lorsqu’il s’agit des cadres retraités des secteurs public et parapublic du gouvernement du Québec. En juin 2016, il a modifié les paramètres prévus des retraites de ces derniers.  En effet, il a gelé les retraites pour six (6) ans) et réduit les indexations pour le futur. Aujourd’hui, le gouvernement se réjouit d’avoir assaini les dépenses publiques et distribue des millions pour rétablir les budgets des différents ministères. Est-ce que cela va permettre aux retraités d’avoir de meilleures conditions de vie ? Rappelons que le panier de provisions ne cesse d’augmenter, les coûts d’habitation et de logement augmentent au-delà de l’inflation, etc.

De plus, lorsque ces derniers souhaitent revenir sur le marché du travail dans l’éducation, ils se font dire qu’ils seront pénalisés sur leur retraite. Quand nous savons qu’il y a une pénurie d’enseignants, actuellement. Ces cadres pédagogues feraient sûrement de bons suppléants pour répondre ponctuellement au manque d’enseignants et permettre à nos jeunes de parfaire leurs apprentissages. 

Face à un gouvernement qui a une approche totalement différente selon les intervenants il faut réagir. Monsieur Couillard disait dernièrement, « respecter ses engagements, c’est un signe de démocratie »  et, selon nous, prendre des décisions avec le même cadre de référence est également un signe de démocratie.

Nous serons toujours prêts à défendre les intérêts de nos membres et l’éducation de nos jeunes sera toujours notre priorité. L’éducation a été notre raison de vivre et le restera à jamais.  

 Devant un gouvernement qui ne respecte pas ses engagements il faut agir de façon démocratique.

  

Signature

Membre de l’Association des directions d’établissement scolaire retraitées de Montréal